Nokia-Alcatel : une fusion soutenue par le gouvernement

Nokia est en pleine négociation pour racheter Alcatel-Lucent. Une équipe de France 3 revient sur cette annonce.

France 3

Le Finlandais Nokia négocie actuellement le rachat du Français Alcatel. Un rapprochement stratégique encouragé par le gouvernement. Les discussions ont commencé entre Nokia et Alcatel ce mardi 14 avril. Les deux PDG étaient reçus à l'Élysée. Preuve que l'État surveille de près le mariage annoncé entre Nokia et Alcatel-Lucent. "Notre constat collectif est qu'Alcatel Lucent pour réussir avait besoin de se rapprocher d'un autre acteur européen", justifie Emmanuel Macron au micro de France 3.

Entre les deux entreprises, les discussions ont été cordiales, mais la fusion sera inégale. En bourse, Nokia pèse aujourd'hui 30 milliards d'euros, presque trois fois plus qu'Alcatel (11 milliards). Il s'agit bien d'un rachat.

Une renaissance

Pour Nokia, c'est une renaissance, l'ex-star du portable a raté le virage du smartphone, mais depuis trois ans, il réussit sa mutation dans l'équipement de réseau. Le même secteur qu'Alcatel, en pleine crise, depuis sa fusion ratée avec l'Américain Lucent. 18 000 emplois ont été supprimés dans le monde en moins de dix ans.

Au bord de la faillite, Alcatel compte aujourd'hui sur cette nouvelle fusion pour devenir plus grand et plus compétitif. Le gouvernement promet que ce ne sera pas au prix de l'emploi. Les salariés inquiets ont demandé à être reçus au plus vite par le ministre de l'Économie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nokia a annoncé, le 14 avril 2015, négocier un rachat de son concurrent, Alcatel-Lucent.
Nokia a annoncé, le 14 avril 2015, négocier un rachat de son concurrent, Alcatel-Lucent. (DAMIEN MEYER / AFP)