"On demande la transparence sur les études de Monsanto" : EELV porte plainte après le fichage de plusieurs membres du parti

EELV a annoncé vendredi porter plainte contre Monsanto auprès du parquet de Paris après la révélation, la semaine dernière, du fichage de centaines de personnes, dont plusieurs de ses militants.

Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les européennes, annonce que le parti va porter plainte contre Monsanto pour des soupçons de fichage de certains membres du parti. Le 17 mai 2019n au siège d\'EELV à Paris.
Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les européennes, annonce que le parti va porter plainte contre Monsanto pour des soupçons de fichage de certains membres du parti. Le 17 mai 2019n au siège d'EELV à Paris. (- / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Encore des ennuis pour Monsanto (groupe Bayer). Comme Yannick Jadot l'avait annoncé, Europe Écologie-Les Verts porte plainte à son tour, après la révélation du fichage de centaines de personnes pour le compte de la firme agrochimique. Certains membres d'EELV auraient été fichés en fonction de leurs positions sur les pesticides et les OGM ainsi que de leur propension à être influencés. En pleine campagne pour les élections européennes, la formation espère des sanctions. 

La loi c'est pas les lobbies. La loi c'est des députés qui doivent défendre l'intérêt général.Karima Delli, députée européenne EELV, visée par le fichageà franceinfo

Les écologistes ne manquent pas d'idées pour mener le combat contre les lobbies, jure Michèle Rivasi, elle aussi fichée et sur la liste d'EELV pour les européennes : "Ce qu'on a proposé, c'est une Haute Autorité qui lutte contre les conflits d'intérêts. Plus il y aura de transparence, moins les lobbies, qui sont de vrais vampires et qui aiment l'obscurité, pourront survivre au sein de cette institution", déclare la députée européenne.

On propose en un d'interdire les portes du parlement européen à Monsanto. En deux, la transparence sur les études de Monsanto. Et en trois, une directive européenne sur les lanceurs d'alerte.Yannick Jadot, tête de liste d'EELVà franceinfo

Avant l'épreuve des urnes le 26 mai, Europe Écologie-Les Verts va continuer son combat contre la firme agrochimique dans la rue.
Plusieurs des figures du parti participeront à une marche contre Monsanto samedi 18 mai à Paris. D'autres marches auront lieu un peu partout en France, notamment à Bordeaux, Agen, Marseille ou Tours.