Cet article date de plus de six ans.

Mis en cause par Marine Le Pen, le Crédit agricole réaffirme sa solidité

Une étude controversée avance que la banque souffre d'un déficit de fonds propres à hauteur de 31,5 milliards d'euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A l'entrée d'un établissement du Crédit agricole, à Paris, le 14 décembre 2011. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

L'entreprise tenait à faire une "mise au point". Après des accusations de Marine Le Pen et la publication d'une étude controversée par un journal allemand, le Crédit agricole a réaffirmé, mercredi 5 février, sa solidité.

Selon le WirtschaftsWoche, l'étude indique que le Crédit agricole souffre d'un déficit de fonds propres à hauteur de 31,5 milliards d'euros, soit 40% des besoins des banques européennes. "Des postulats erronés" et une "méconnaissance absolue (...) de l'organisation et de la structure financière du groupe", répond le directeur général Jean-Paul Chifflet.

La banque se réserve le droit d'attaquer en justice

Lundi soir dans l'émission "Mots croisés" sur France 2, la présidente du Front national, Marine Le Pen, avait visé la banque en affirmant qu'elle n'était "pas solide du tout". "Le Crédit agricole va très mal", avait-elle poursuivi, sans préciser les éléments sur lesquels elle s'appuyait.

Le directeur général de Crédit agricole SA prévient qu'il se réserve le droit de poursuivre en justice "toute personne, toute organisation, ou tout organe d'information qui nuirait à la réputation et aux intérêts" de son groupe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.