Cet article date de plus de huit ans.

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca supprime 7 300 emplois dans le monde

La compagnie britannique, qui fait face à une baisse de ses revenus, compte 61 000 personnes, dont 1 700 en France. Elle n'a pas détaillé son plan de restructuration.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le site de recherche d'AstraZeneca à Loughborough (Royaume-Uni), le 2 mars 2010. (DARREN STAPLES / REUTERS)

Les coupes sont sévères chez AstraZeneca. Le groupe pharmaceutique britannique a annoncé jeudi 2 février qu'il allait supprimer 7 300 emplois dans le monde, soit 11 % de ses effectifs, pour faire face à la baisse de ses revenus.

La compagnie l'a fait savoir lors de la présentation de ses résultats. Le bénéfice net du groupe a augmenté de 23 % en 2011, porté par la vente d'une filiale suédoise, mais son chiffre d'affaires a baissé de 2 % sur la période. La chute des revenus devrait s'accélérer en raison de l'expiration prochaine de licences sur des médicaments phares du groupe, comme le neuroleptique Seroquel, et des restrictions des gouvernements occidentaux en matière de dépenses de santé, selon le directeur général. 

Le groupe veut économiser 1,6 milliards de dollars (près d'un milliard d'euros) par an grâce à son nouveau plan de restructuration. Il n'a pas donné de détails à ce stade sur les sites qui seront touchés par des suppressions d'emplois. AstraZeneca compte 61 000 employés dans le monde, dont 8 000 au Royaume-Uni et 1 700 en France, répartis sur trois sites. La société a déjà procédé depuis 2007 à plusieurs vagues massives de licenciements.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.