Cet article date de plus de huit ans.

Lacoste passe sous pavillon suisse

La présidente de Lacoste, Sophie Lacoste Dournel, va céder ses parts au distributeur suisse Maus Frère, qui va prendre le contrôle total de la marque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La façade d'un magasin Lacoste, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

ENTREPRISES – Le crocodile traverse le lac Léman. La présidente de Lacoste, Sophie Lacoste Dournel, a annoncé, mercredi 7 novembre, qu'elle allait céder ses parts, comme l'avait fait son père avant elle, au distributeur suisse Maus Frère, qui va prendre le contrôle total de la marque.

Cette opération scelle la fin de l'actionnariat familial. Sophie Lacoste Dournel a indiqué qu'elle allait vendre avec ses alliés 28% du capital de la griffe, une décision qu'elle a qualifiée d'"extrêmement douloureuse" lors d'une conférence de presse tenue à Paris.

Son père, Michel Lacoste, qui l'avait précédée à la tête de l'entreprise et était en conflit avec sa fille qu'il jugeait insuffisamment qualifiée pour le poste, avait annoncé fin octobre qu'il vendait avec d'autres actionnaires 30,3% du capital à Maus, déjà actionnaire à hauteur de 35%.

Conflit familial

"Après l'étude de différentes pistes, Sophie Lacoste Dournel et les actionnaires familiaux qu'elle représente ont fait le constat que toute action consistant à opposer durablement deux groupes d'actionnaires nuirait aux intérêts de l'entreprise et de ses salariés, selon un communiqué.

Maus, qui était présent au capital à travers sa filiale Devanlay, devrait donc contrôler à terme 100% du capital de la marque au crocodile.

Selon Michel Lacoste, Maus, en embuscade depuis des années, était pourtant à l'origine des divisions familiales. Dans un entretien avec le quotidien Le Monde (article payant), il avait ainsi reproché au Suisse d'avoir "convaincu la moitié de [sa] famille de faire alliance avec lui pour prendre le contrôle".

Une transaction d'environ 300 millions d'euros

La transaction entre Maus et Sophie Lacoste Dournel se fera "dans les mêmes conditions" que pour la transaction avec le père. Le prix de la transaction valorisait Lacoste entre 1 milliard et 1,25 milliard d'euros. Sur ces bases, la part de Sophie Lacoste Dournel et de ses partenaires vaut entre 280 et 350 millions d'euros.

La société Lacoste, fondée en 1933 par le champion de tennis René Lacoste, a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros en ventes aux détaillants. Le modèle économique de Lacoste est fondé sur la cession de licences à différentes sociétés qui lui reversent des royalties.

De son côté, le groupe Maus Frères est un groupe familial actif depuis 1902, constitué par l'association de deux familles, Maus et Nordmann. En Suisse, il est surtout actif dans le commerce de détail, avec les grands magasins Manor, Jumbo et Athleticum. A l'étranger, il est présent avec les marques Lacoste, mais également Gant, Aigle et Parashop. Il a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 5,3 milliards de francs suisses (4,4 milliards euros) et emploie 22 000 personnes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.