La liquidation judiciaire de MoryGlobal est officielle

2 150 salariés du transporteur français sont licenciés après la liquidation de l'entreprise ce 31 mars. France 2 a recueilli les réactions des employés désemparés.

Voir la vidéo
FRANCE 2

C'est Thomas Hollande, avocat du comité d'entreprise de MoryGlobal et fils du président de la République, qui l'a annoncé aux salariés, ce mardi 31 mars : la justice a confirmé la liquidation de l'entreprise. Certains salariés sont en colère et s'en prennent au jeune avocat. "C'est le gouvernement ! C'est votre papa et votre maman ! Ce sont les premiers responsables !" lance l'un d'eux.

Prochaine étape, la négociation des indemnités

La mauvaise nouvelle était attendue par les 2 150 salariés. "On nous met tous à la rue. C'est la désolation", confient certains, les larmes aux yeux, à la caméra de France 2. Désormais, ils veulent obtenir le meilleur plan de départ possible.

"Ce qu'on veut obtenir, c'est une indemnité de départ assez conséquente, étant donné qu'il y a pas mal d'actifs chez MoryGlobal [...]. On veut une part du gâteau", déclare un salarié. Tous espèrent une prime supralégale d'au moins 12 500 euros, comme celle obtenue par leurs collègues de Mory Ducros, licenciés un an plus tôt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des salariés de MoryGlobal en grève, le 24 mars 2015, à Saint-Laurent-Blangy (Pas-de-Calais).
Des salariés de MoryGlobal en grève, le 24 mars 2015, à Saint-Laurent-Blangy (Pas-de-Calais). (MAXPPP)