Radio France : le PDG révoqué par le CSA

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a révoqué Mathieu Gallet de la présidence de Radio France, mercredi 31 janvier, au nom du "bon fonctionnement du service public audiovisuel." Il avait été condamné pour favoritisme deux semaines auparavant. 

FRANCE 2

La décision est tombée en milieu d'après-midi, mercredi 31 janvier. Un communiqué du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) : le CSA retire son mandat à Mathieu Gallet, et ce à compter du 1er mars. Son mandat devait normalement s'achever l'an prochain. Immédiatement, ses avocats ont réagi : "C'est une décision que nous regrettons profondément. La pression de l'État a été plus forte que la présomption d'innocence", ont-ils déclaré. Le bras de fer durait depuis plusieurs semaines.

Un an de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour favoritisme

Début janvier, Mathieu Gallet est condamné à un an de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA : une décision dont il a fait appel. La ministre de la Culture considère alors qu'il doit partir, le message est très clair. "Un dirigeant d'entreprise publique condamné pour favoritisme, ce n'est pas une situation acceptable", avait-elle précisé le 16 janvier dernier au journal Le Monde. L'intérim sera assuré par le doyen du Conseil d'administration avant qu'un nouveau PDG soit désigné par le CSA, ce qui pourrait prendre plusieurs mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mathieu Gallet à la Maison de la Radio à Paris, le 7 octobre 2014.
Mathieu Gallet à la Maison de la Radio à Paris, le 7 octobre 2014. (BERTRAND GUAY / AFP)