Hollande demande à Areva et EDF de travailler à un rapprochement

Cette déclaration du chef de l'Etat, mercredi, intervient alors que le géant du nucléaire français connaît de graves difficultés financières.

Le président François Hollande, le 4 mars 2015 à Madrid.
Le président François Hollande, le 4 mars 2015 à Madrid. (GERARD JULIEN / AFP)

Le président français François Hollande a annoncé, mercredi 4 mars, avoir demandé aux dirigeants d'Areva et d'EDF de travailler à un "rapprochement" des deux groupes. "J'ai demandé aux dirigeants des deux entreprises de présenter un rapprochement qui pourrait être confirmé dans quelques mois", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Madrid (Espagne).

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, avait déjà évoqué dans Le Figaro "un rapprochement, y compris capitalistique" entre EDF et Areva. Le géant du nucléaire français est en grandes difficultés, avec une perte record de 4,8 milliards d'euros pour 2014.

Eviter les licenciements

François Hollande a également appelé Areva à engager "au plus vite" le dialogue social au sein du groupe pour éviter les licenciements. "Le dialogue social doit être engagé au plus vite, comme le dialogue avec les élus des sites concernés" pour qu'"aucun licenciement ne puisse être prononcé", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse.