Fermeture d'entreprise : la région des Hauts-de-France veut être remboursée

La région a donné des aides pour que le géant américain maintienne son activité. Aujourd'hui, il veut fermer l'usine.

FRANCE 2

Tioxide Calais c'est 108 salariés qui fabriquent des pigments pour la peinture. L'usine fait partie du paysage depuis 50 ans. Elle est aujourd'hui menacée de fermeture avant la fin de l'année. L'usine appartient au géant américain Huntsman. Il y a deux ans, le groupe a déjà réduit son activité sur le site de Calais. À la clé : 130 emplois supprimés.

12 millions d'euros d'aides

Mais en même temps, il a reçu des aides de la région : 500 000 euros pour une nouvelle unité de production et la construction d'un émissaire, un gros tuyau pour rejeter en mer ses effluents. Le coût total s'élève à 12 millions d'euros. C'est l'équivalent d'un TER. Une somme que réclame aujourd'hui le nouveau président de la région. Problème : les aides ont été accordées à l'époque sans contrepartie. Reste donc à savoir comment récupérer l'argent. Pour l'instant, le groupe américain fait la sourde oreille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Xavier Betrand, le député-maire Les Républicains de Saint-Quentin (Aisne), le 18 juin 2015 à Bousbeque (Nord).
Xavier Betrand, le député-maire Les Républicains de Saint-Quentin (Aisne), le 18 juin 2015 à Bousbeque (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)