Cet article date de plus de sept ans.

FagorBrandt : quatre offres de reprises déposées

L'offre la plus large permettrait de sauver les emplois de 1 200 salariés sur 1 800.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une salariée de FagorBrandt travaille à l'usine de Saint-Jean-de-la-Ruelle, le 19 décembre 2013. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Les noms des candidats sont encore inconnus. Quatre offres ont été déposées pour la reprise du fabricant d'électroménager FagorBrandt en redressement judiciaire. La plus large permettrait, à ce stade, de conserver 1 200 salariés sur les 1 800 que compte le groupe en France, a annoncé Philippe Breger, secrétaire national CGT du comité central d'entreprise (CCE), samedi 18 janvier.

Une deuxième offre concernerait "entre 700 et 1 000 personnes", et deux dossiers porteraient "sur des sites isolés" et concerneraient chacun "200 personnes", a ajouté le responsable syndical. Il s'est dit déçu, face aux 300 salariés de FagorBrandt venus s'informer devant les grilles de l'usine de la Roche-sur-Yon, car l'administrateur judiciaire a refusé de communiquer aux syndicats les noms des repreneurs avant le CCE prévu mercredi.

"Elle (l'administratrice judiciaire) a voulu être rassurante en disant, 'c'est les premières offres', elle a dit 'surtout les 1 200, celui qui est le plus avancé peut aller dans le bon sens, peut aller sur plus de reprises'", a ajouté Philippe Breger. "On a vraiment senti hier soir que l'attention était surtout d'éviter la casse sociale, d'avoir des dossiers pérennes mais on sent bien que ça prend une dimension politique".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.