Entreprises : la bonne surprise du montant en hausse des chèques-cadeaux distribués par les comités sociaux économiques

L'épidémie de Covid-19 a entraîné de nombreuses annulations qui permettent aux Comités sociaux économiques d'être plus généreux en fin d'année. Les salariés en profitent d'autant plus que le plafond de la défiscalisation des chèques-cadeaux a été revu à la hausse en 2021.

Article rédigé par
Louise Buyens - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Illustration cadeaux de Noël. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Au moment de récupérer vos cadeaux ou chèques-cadeaux de Noël auprès du Comité social et économique vous avez peut-être eu une bonne surprise. En raison de l'épidémie de Covid-19 et des annulations de nombreux événements, les cagnottes de certaines sociétés sont plus importantes. En plus, comme en 2020, dans toutes les entreprises françaises les chèques-cadeaux sont défiscalisés pour les employeurs et les salariés. En 2021, le plafond a été revu à la hausse : jusqu'à 250 euros par personne au lieu de 170 l'année d'avant, comme l'avait annoncé Bruno Le Maire sur franceinfo.  

Pour fêter Noël, d’habitude les consultants de One man support vont au restaurant mais cette sortie est annulée à cause de l’épidémie. À la place, les 30 collaborateurs recoivent un colis d'environ 100 euros à la maison. "Une petite box avec un tee shirt qu'on a fait personnaliser et puis des petites douceurs à déguster, indique Marie-Alix Sourisseau, directrice des ressources humaines. Il y aura peut être un petit peu de champagne. Probablement qu'un restaurant aurait été moins cher mais on a quand même envie de choyer chacun des membres de l’équipe."

 "Un budget supplémentaire" avec le Covid-19

Le budget a augmenté également chez Orange. Les chèques cadeaux sont passés de 130 à 170 euros. Cette fois aussi, l’épidémie de Covid-19 a joué un rôle. "Il y a eu beaucoup moins d'activités de loisirs ou de culture qui ont été consommées par les salariés. Cela nous a permis de dégager un budget supplémentaire”, explique Xavier Podevin, secrétaire du comité social d'entreprise de l'opérateur. Le supplément est de 735 000 euros en tout, à partager entre les salariés comme Laurence : "Il y a vingt ans de cela, vous aviez le droit à un panier garni. Sauf que tout le monde n'était peut être pas forcément content de recevoir une petite boîte de pâté ou une bouteille de vin. Avec l'argent, je peux en faire ce que je veux.” Bonne nouvelle, les chèques cadeaux seront du même montant l'année prochaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.