Entreprises : accompagner psychologiquement les patrons en faillite

Les défaillances d'entreprises sont reparties à la hausse au cours des derniers mois. Acculés, certains patrons en difficulté commettent l'irréparable.

Voir la vidéo
France 2

Un soir du mois d’août, alors que les salariés de son usine sont en vacances, Didier Degrand met fin à ses jours. Ce patron de 55 ans a laissé une lettre avant de se pendre dans le réfectoire de son entreprise. Alors que les trois associés doivent placer la société en redressement judiciaire suite à un impayé d'un client, Didier Degrand ne voit plus d'issue à son calvaire. Pour éviter aux chefs d'entreprise de commettre l'irréparable, le tribunal de commerce de Perpignan (Pyrénées-Orientales) a peut-être trouvé une solution.

Des séances en tête-à-tête avec le président du tribunal de commerce

Juges, greffiers et personnel d'accueil ont appris à identifier les patrons les plus fragiles lors des procédures. Le président du tribunal de commerce de Perpignan consacre quelques matinées à recevoir en tête-à-tête des chefs d'entreprise qui ont fait l'objet d'un signalement. Attitudes, regards, Alain Cavalière fait attention à tout, même quand certains ont l'air d'aller mieux. Pour ne pas laisser ces patrons aller au bout, le tribunal et une association prennent en charge cinq séances gratuites chez le psychologue. Une bouée de secours qui a aidé 708 personnes depuis le début de l'année.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Le palais de Justice de Strasbourg (Bas-Rhin), le 14 mars 2018.
Le palais de Justice de Strasbourg (Bas-Rhin), le 14 mars 2018. (GODONG/AFP)