Emploi : un financement sans les banques

Une association de micro-crédit prête de l'argent aux entreprises que les banques refusent d'aider.

France 2

Deux fois par semaine, Ugo prend place sur les marchés alsaciens, un retour au contact direct avec les clients pour cet ancien chef de grand restaurant, maintenant à son compte. S'il a pu créer son entreprise, c'est grâce à un prêt de l'Adie, l'association pour le droit à l'initiative économique. 10 000 euros pour un utilitaire, du matériel et de la trésorerie, un prêt qu'il n'aurait pas pu avoir dans une banque.

12 000 projets dans tous les secteurs

Des projets sélectionnés pour leur viabilité, si bien que trois ans après leur lancement, 63% des entreprises financées par l'Adie sont toujours en activité, à l'image de celle de Nasreddine Nagga. Depuis 2011, il est patron d'une entreprise de dépannage-serrurerie à La Rochelle (Charente-Maritime). Grâce à l'Adie, il a pu obtenir un prêt de 7 000 euros à rembourser en trois ans et de précieux conseils. Chaque année, l'Adie finance 12 000 projets dans tous les secteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les frais bancaires augmentent aussi au 1er janvier 2017.
Les frais bancaires augmentent aussi au 1er janvier 2017. (LIONEL VADAM / MAXPPP)