Emploi : relocaliser est-il une solution ?

Les relocalisations se multiplient en France. C'est le cas du Coq sportif qui a décidé de rapatrier une partie de sa production dans son usine historique. Et ça marche : les ventes  repartent.

FRANCE 2

Dans les années 90, cette usine du Coq sportif avait fermé. La production délocalisée en Asie, mais les ventes se sont effondrées. En 2010 : changement de stratégie. Le site, berceau historique de la griffe, est relancé avec seulement une dizaine de salariés. Sept ans plus tard, ils sont près d'une centaine dans l'usine à deux heures de Paris.

10% de la production en France

Les salariés fabriquent notamment des maillots pour des équipes de football ou de rugby. Mais comment être rentable avec des salaires français cinq fois plus élevés qu'en Asie? La clé : la majorité de la production se fait au Maroc. Les emplois français sont réservés à la fabrication des maillots haut de gamme. Le Made in France est un atout marketing vendu au prix fort : 129 euros le maillot de l'AS Saint-Étienne. "Ça nous permet d'amortir les frais de production en France et de pérenniser l'emploi qu'on a créé à Romilly-sur-Seine (Aube)", explique David Pecard, directeur industriel de la marque. Désormais, la marque assure près de 10% de sa production en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les relocalisations se multiplient en France. C\'est le cas du Coq sportif qui a décidé de rapatrier une partie de sa production dans son usine historique. Et ça marche : les ventes  repartent.
Les relocalisations se multiplient en France. C'est le cas du Coq sportif qui a décidé de rapatrier une partie de sa production dans son usine historique. Et ça marche : les ventes  repartent. (FRANCE 2)