Ecopla : le tribunal rejette le projet de Scop des salariés

Les anciens salariés de l'usine de barquettes en aluminium Ecopla en appellent au gouvernement.

FRANCE 3

Jeudi 20 octobre, la cour d'appel de Grenoble a rejeté les recours des employés de l'usine de barquettes en aluminium Ecopla contre la reprise par un industriel italien. Ils avaient un projet de coopérative pour reprendre leur usine en faillite. Les 77 salariés d'Ecopla sont en lutte depuis huit mois, ils veulent faire annuler une décision du tribunal de commerce qui attribue leur usine à un repreneur italien, et qui les met tous au chômage.

Seul fabricant français

Ecopla appartenait anciennement au groupe Pechiney. C'est la seule usine française à fabriquer des barquettes alimentaires en aluminium. Après sa faillite, les salariés ont créé une Scop, une coopérative, pour relancer la fabrication actuellement à l'arrêt. Mais le tribunal de commerce a choisi un autre repreneur, le concurrent direct d'Ecopla, une entreprise italienne. Celle-ci a racheté les machines avec le projet de les déménager en Italie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une banderole sur la façade de l\'usine Ecopla, à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère), le 5 octobre 2016.
Une banderole sur la façade de l'usine Ecopla, à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère), le 5 octobre 2016. (JEAN PIERRE CLATOT / AFP)