Economie : les aides de l’Etat élargies aux fournisseurs des secteurs en difficulté

Les aides du gouvernement sont désormais ouvertes à d’autres secteurs frappés par la crise, et notamment aux fournisseurs des entreprises administrativement fermées, comme les grossistes en boisson, en produits alimentaires ou les blanchisseries.

France 3

Le gouvernement a présenté, jeudi 14 janvier, de nouvelles aides à destination des fournisseurs des secteurs en difficulté. Un distributeur de boissons rochelais, qui fournit en temps normal les restaurants, bars, hôtels ou festivals, va pouvoir en profiter. Tous sont à l’arrêt, et l’inquiétude du patron grandit. "Cette grosse partie de notre activité liée à l’évènementiel, au sport ou aux festivals, c’est une grosse incertitude. Quand bien même on rouvrirait au 1er avril ou au 1er mai, que va-t-il se passer cet été ?" se demande Fabrice Gimenez. 

Les torréfacteurs ou les blanchisseries concernés

L’entreprise ne livre plus que les Ehpad, et a perdu 40% de son chiffre d’affaires. 70 salariés sont au chômage partiel. Dans l’entrepôt quasi désert, une partie des stocks arrive à expiration. "Dans trois mois, 50% de ce que vous voyez là sera dépassé en date", lance-t-il aux journalistes de France Télévisions. Il n’avait jusqu’alors pas accès au fond de solidarité.

Sont désormais concernés tous les fournisseurs des secteurs administrativement fermés, comme les commerces de gros, les torréfacteurs ou les blanchisseries. "Toutes ces entreprises seront désormais indemnisées, à partir du 1er décembre 2020, quand elles perdent au moins 70% de leur chiffre d’affaires, elles recevront 20% de leur chiffre enregistré en 2019 avec un maximum de 200 000 euros par mois", précise David Boéri sur le plateau de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Economie : les aides de l’Etat élargies aux fournisseurs des secteurs en difficulté
Economie : les aides de l’Etat élargies aux fournisseurs des secteurs en difficulté (France 3)