Baisse d'impôt : le patronat va-t-il payer la facture ?

Le gouvernement souhaite s'attaquer aux 474 niches fiscales qui existent pour les entreprises.

France 2

Bercy a dans le collimateur certaines niches fiscales qui profitent aux entreprises. Mais du côté du patronat, on estime que ces avantages fiscaux sont nécessaires. "Ça revient à augmenter les impôts des entreprises dans un contexte où elles payent déjà énormément d'impôts" , dénonce Fabrice Le Saché, porte-parole du Medef. Il y aurait au total 40 milliards d'euros de niches fiscales pour les entreprises. Deux seront maintenues à coup sûr comme le CICE pour favoriser l'emploi, qui représente 19,6 milliards d'euros en 2019, ou alors le crédit d'impôt en faveur de la recherche (CIR), à 6,2 milliards. Mais la TVA réduite à 10% dans la restauration est en jeu. Toucher à cette niche pénaliserait pourtant les consommateurs selon Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, un représentant des petites et moyennes entreprises.

Un casse-tête fiscal

Mais pour Gérald Darmanin c'est désormais aux entreprises de se montrer solidaires pour financer les baisses d'impôts. Pour tenter de résoudre ce casse-tête fiscal, Bercy devrait recevoir les représentants du patronat jeudi 2 mai prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Medef fait ses propositions  en matière de retraite.Il va militer pour un recul de l’âge légal de départ, après 62 ans.
Le Medef fait ses propositions  en matière de retraite.Il va militer pour un recul de l’âge légal de départ, après 62 ans. (JACQUES DEMARTHON / AFP)