Autoroutes : les péages repartent à la hausse

À compter de ce mercredi 1er février, l'augmentation prévue pour les péages est en moyenne de 0,8%, le double de l'inflation sur 2016. Une hausse très mal perçue par les automobilistes

France 3

Chaque 1er février ou presque, c'est une habitude. Au péage, le tarif augmente : + 0,76% en moyenne cette année. Sans surprise, la pilule a du mal à passer. "Cela n'arrête pas d'augmenter, et ce sont des sociétés privées maintenant qui s'en occupent, donc on n'a plus aucun contrôle" se plaint un automobiliste. En France, toutes les autoroutes sont concernées, et en première ligne, les routiers font grise mine. Ici en Normandie, ce patron d'une société de transport a passé ces consignes : "Prendre le moins possible les autoroutes".

Une hausse justifiée par 64 nouveaux chantiers de rénovation

Pour justifier la hausse des prix, les sociétés d'autoroutes mettent en avant les exigences de l'État : un gel des tarifs imposé en 2015 et la réalisation de 64 nouveaux chantiers de rénovation. "Dans le cadre d'un plan de relance que les sociétés d'autoroute ont signé avec l'État en 2015, en contrepartie de lourds investissements censés relancer l'emploi - puisqu'on a l'équivalent de 8 000 à 10 000 emplois qui ont été créés - une contrepartie financière est demandée sur les tronçons nouveaux", explique Guillaume Hérent, directeur clientèle du groupe APRR.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le péage de Saint-Avold (Moselle), le 28 janvier 2015.
Le péage de Saint-Avold (Moselle), le 28 janvier 2015. ( MAXPPP)