Sauvetage du site Alstom de Belfort : un plan artificiel ?

David Boéri est sur le plateau de France 3 pour évoquer les failles des mesures annoncées par le gouvernement ce mardi 4 octobre pour sauver Belfort.

France 3

Le gouvernement a annoncé ce mardi 4 octobre son plan d'aide pour sauver le site Alstom de Belfort. Mais déjà les critiques fusent. Ce plan est-il artificiel ? "La démarche est loin d'être rationnelle. Acheter dans l'urgence des trains qui, à l'évidence, ne sont pas nécessaires, l'objectif politique est très clair : faire tourner au plus vite et à tout prix les chaines de montage", explique David Boéri, sur le plateau de France 3.

Et après 2020 ?

Le problème économique n'est pas réglé pour autant : Alstom est une entreprise en difficulté, avec trop de capacités de production et pas assez de clients. Pour la direction, une restructuration était nécessaire, l'intervention de l'État a enterré le projet de fermeture de l'usine de Belfort pour quatre ans, mais en 2020, la question de l'emploi chez Alstom risque de se poser à nouveau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation devant le siège d\'Alstom, le 27 septembre à Saint-Ouen
Manifestation devant le siège d'Alstom, le 27 septembre à Saint-Ouen (CHAMUSSY/SIPA)