DIRECT. Entre 3 500 manifestants, selon la police, et 5 000 selon les syndicats, défilent à Belfort contre la fermeture d'Alstom

Il s'agit de la deuxième journée de mobilisation importante après une première manifestation le 15 septembre, qui avait rassemblé quelque 2 000 personnes.

Des milliers de personnes défilent contre la fermeture d\'Alstom à Belfort (Territoires de Belfort), le 24 septembre 2016.
Des milliers de personnes défilent contre la fermeture d'Alstom à Belfort (Territoires de Belfort), le 24 septembre 2016. (SEBASTIEN BOZON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le site d'Alstom à Belfort (Territoire de Belfort) est menacé de fermeture. Pour soutenir les salariés de cette usine, une opération "ville morte" est organisée à Belfort, samedi 24 septembre. Objectif : "montrer que la colère monte à Belfort et faire pression sur le gouvernement et sur la direction", a expliqué Damien Meslot, maire Les Républicains de la ville.

Baisser les rideaux pendant une heure. Un grand rassemblement est prévu à 14 heures place de la Résistance, d'où un cortège partira jusqu'à la préfecture. Parallèlement, les commerçants sont appelés à baisser leur rideau de 14 heures à 15 heures. 

Transports gratuits. Les services publics ouverts samedi, tels que les musées, seront également fermés pendant une heure et le réseau de transports publics sera gratuit.

Deuxième journée d'action. Il s'agit de la deuxième journée de mobilisation importante après une première manifestation le 15 septembre, qui avait rassemblé quelque 2 000 personnes. "La mobilisation va être très forte", a prédit le maire de Belfort, samedi matin.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ALSTOM