Cet article date de plus de sept ans.

Christian Jacob : "Est-ce qu'on ne va pas mettre d'autres sites Alstom que Belfort en difficulté ?"

Christian Jacob, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, a réagi à l'annonce de mesures gouvernementales pour sauver le site Alstom de Belfort. "On va mettre des TGV sur des lignes qui sont limitées à 130 km/h. On voit bien l'affolement et la précipitation" a-t-il estimé.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Christian Jacob, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale (THOMAS SAMSON / AFP)

"Est-ce qu'on ne va pas mettre d'autres sites en difficulté ?" s'est inquiété mardi 4 octobre sur franceinfo Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, après l'annonce par le gouvernement mardi 4 octobre de mesures pour sauver le site Alstom de Belfort.

"On voit la préoccupation du gouvernement à court terme qui est d'enjamber la présidentielle. On est inquiet sur les moyens et le long terme, et sur les conséquences quasi-immédiates sur d'autres sites en difficulté. Est-ce qu'on ne va pas mettre d'autres sites en difficulté ? Je pense notamment à l'usine de Reichshoffen, mais il y a d'autres sites qui peuvent être concernés" a réagit Christian Jacob.

"Sur un plan purement technique, on va mettre des TGV sur des lignes qui sont limitées à 130 km/h. On voit bien l'affolement et la précipitation" a-t-il ajouté. Parmi les mesures, le gouvernement a annoncé l'achat de 15 TGV destinés aux lignes Intercités Bordeaux-Marseille et Montpellier-Perpignan.

Christian Jacob : "On voit la préoccupation du gouvernement à court terme qui est d'enjamber la présidentielle"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.