Cet article date de plus de cinq ans.

Alstom : les ouvriers de Belfort se mobilisent

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Alstom :  les ouvriers de Belfort se mobilisent
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ils ont quitté leur usine ou leur maison tôt ce mardi 27 septembre au matin pour monter à la capitale. Des salariés d'Alstom en tenue devant le siège du groupe à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour mettre la pression.

Ils refusent que quatre cents emplois soient supprimés sur le site de Belfort et ne comptent pas se laisser faire. Cornes de brume, pancartes, la mobilisation commence dès 6h du matin en gare de Belfort. Trois cents salariés Alstom, en tenue de travail, qui prennent la direction du siège du groupe en région parisienne. "On va monter pour  montrer à la direction qu'on fait tout pour que le site vive, c'est symbolique, mais c'est fort", explique ce salarié.

Une crainte pour toute la France

Le train spécialement affrété est bondé. Un trajet très symbolique dans ce TGV sorti des usines d'Alstom. Deux heures de trajet et à l'arrivée à Paris, la mobilisation s'amplifie. Les ouvriers de Belfort sont alors rejoints par des salariés d'autres sites d'Alstom. Un message porté jusque sous les fenêtres de la direction. Certains sont même venus ici en famille : ils craignent que la fermeture de Belfort les oblige à déménager.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.