Alstom : le plan de sauvetage du site de Belfort est-il menacé ?

Le plan du gouvernement pour sauver l'usine d'Alstom de Belfort a été retoqué au niveau juridique par Bercy. L'État doit revoir ses plans.

France 3

Le plan de sauvetage de l'État pour sauver le site d'Alstom de Belfort est-il menacé ? Le gouvernement avait annoncé une commande de 15 TGV pour maintenir la production. Mais selon Les Échos, elle ne serait pas viable d'un point de vue juridique. Les propres juristes de Bercy auraient tiré le signal d'alarme dans une note interne.

Les syndicats mettent la pression

L'inquiétude regagne les salariés. Les syndicats mettent la pression. Au départ, l'État souhaitait acheter directement des trains à Alstom sans passer par la case SNCF, contestable selon les règles de la concurrence. Deuxième scénario, l'État demande à la SNCF d'acheter les TGV dans le cadre du contrat l'alliant déjà à Alstom et la rembourse plus tard. Problème avec ces rames supplémentaires, la SNCF achèterait trop de trains par rapport à ce que prévoyait le contrat initial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG d\'Alstom Henri Poupart-Lafarge estime que le site de Valenciennes peut être confiant pour l\'avenir. 
Le PDG d'Alstom Henri Poupart-Lafarge estime que le site de Valenciennes peut être confiant pour l'avenir.  (THOMAS LO PRESTI / MAXPPP)