Alsace : des salariés ont repris leur usine de charcuterie

Une centaine de salariés d'une usine de charcuterie ont décidé de constituer une Société coopérative et participative afin de remettre sur les rails leur entreprise placée en redressement judiciaire.

FRANCE 2

En Alsace, certains salariés ont racheté leur entreprise qui était en redressement judiciaire. Ils l'ont reprise et relancée, dans un projet collectif qui fait leur fierté. Car c'est une partie du patrimoine culinaire alsacien, avec de grandes marques de charcuterie historiques qui font fabriquer leurs produits à Kingersheim (Haut-Rhin). "Nous tous, on est patrons nous-mêmes maintenant", explique avec fierté Jean-Paul Nzuzi, associé de la Scop.

"Si on aime son entreprise, on le fait"

Cette Société coopérative et participative (Scop), a été créée par 105 salariés de l'usine placée en redressement judiciaire. "C'est 20% de la prime de licenciement, et encore plus 500 euros de mon argent personnel", indique Christophe Dangel, associé. "Si on aime son entreprise, on le fait, forcément", confie-t-il. Ils ont alors fait une restructuration par les salariés, pour les salariés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une centaine de salariés d\'une usine de charcuterie ont décidé de constituer une Société coopérative et participative afin de remettre sur les rails leur entreprise placée en redressement judiciaire.
Une centaine de salariés d'une usine de charcuterie ont décidé de constituer une Société coopérative et participative afin de remettre sur les rails leur entreprise placée en redressement judiciaire. (FRANCE 2)