Airbus A350 : le vol d'essai "s'est parfaitement passé"

Le PDG d'Airbus indique que le deuxième vol du nouveau long-courrier pourrait avoir lieu la semaine prochaine.

Un membre d\'équipage brandit un drapeau Airbus après l\'atterrissage de l\'A350 pour son premier vol d\'essai, à Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 14 juin 2013.
Un membre d'équipage brandit un drapeau Airbus après l'atterrissage de l'A350 pour son premier vol d'essai, à Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 14 juin 2013. (ERIC CABANIS / AFP)

Un sans faute. Le premier vol d'essai du nouvel A350 s'est "parfaitement passé", vendredi 14 juin, selon le PDG d'Airbus, Fabrice Brégier. "Nous sommes à l'heure, on est très satisfait. Il reste maintenant toute la campagne d'essais en vol, cela représente une bonne année de travail acharné", a indiqué Fabrice Brégier à quelques journalistes, en attendant que l'équipage du premier vol ne débarque. "Après un premier vol, il faut le temps d'analyser toutes les données, tous les points de l'avion", a-t-il expliqué.

L'A350, l'Airbus de nouvelle génération, a effectué  son premier vol d'essai vendredi, depuis l'aéroport de Toulouse-Blagnac, en Haute-Garonne. A bord, six membres d'équipage, dont deux pilotes d'essai, un Britannique et un Français. Ce nouvel avion Airbus "se comporte extrêmement bien", selon le pilote Peter Chandler, interrogé en vol sur le circuit de télévision mis en place par Airbus. L'appareil a atterri après avoir passé environ quatre heures dans les airs.

Il peut parcourir 15 000 km sans escale

Ce rendez-vous était crucial pour l'avionneur européen qui débute une longue campagne d'essais, équivalente à 2 500 heures de vol. Elle a pour objectif de livrer, à la fin 2014, le premier A350-900, cœur d'une gamme d'appareils de 270 à 350 sièges assurant des vols jusqu'à 15 000 km sans escale (de quoi parcourir Paris-Jakarta, par exemple) 

Le programme vise à rattraper Boeing sur le marché lucratif des avions long-courriers. Le constructeur américain garde en effet une avance sur ce secteur, avec son 777 et son 787 Dreamliner. Ce baptême de l'air, effectué devant des milliers de personnes massées aux abords de l'aéroport, a eu lieu trois jours avant l'ouverture, lundi, du salon aéronautique du Bourget (Seine-Saint-Denis). Le nouveau long-courrier d'Airbus devrait effectuer un deuxième vol en milieu de semaine prochaine.