Cet article date de plus de neuf ans.

Air France pourrait avoir recours au temps partiel

La compagnie envisage cette solution si jamais les départs volontaires et naturels ne sont pas suffisants, indique le "JDD".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise) le 7 février 2012.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Comme dans l'automobile, Air France envisage de proposer à son personnel naviguant du temps partiel pour résoudre ses problèmes de sureffectif.  La compagnie aérienne aurait recours à cette solution si les départs volontaires et naturels ne sont pas suffisants, affirme Le Journal du dimanche du 17 juin.

Air France, qui veut réduire ses coûts de 2 milliards d'euros d'ici à 2015, doit annoncer jeudi une estimation précise de son sureffectif et les mesures pour y remédier. La CFE-CGC avait indiqué mercredi s'attendre à la suppression d'environ "5 000 postes d'ici à 2015", soit presque 10% de l'effectif actuel de la compagnie (hors filiales).

"Peu de candidats" aux départs volontaires

En 2009, Air France avait déjà annoncé la suppression de presque 4 500 postes, via les départs naturels et un plan de départs volontaires qui "n'a fait que peu de candidats parmi les navigants", selon l'hebdomadaire.

"La direction a un moyen de pression : on accepte le temps partiel et elle renonce aux licenciements secs", explique dans le journal Léon Crémieux, du syndicat SUD Aérien. Selon le JDD, ce système, qui serait basé sur le volontariat, pourrait courir sur trois ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.