Cet article date de plus de quatre ans.

Air France : les salariés inquiets de la création d'une nouvelle compagnie low-cost

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Air France : les salariés inquiets de la création d'une nouvelle compagnie low-cost
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La relance d'Air France passera par la création d'une nouvelle compagnie. Cette filiale devra reconquérir des parts de marché sur certaines lignes de long-courriers. Elle fonctionnera sur le modèle du low-cost.

Les salariés attendaient une stratégie, finalement la direction d'Air France leur a présenté une petite soeur ce jeudi 3 novembre. Une nouvelle compagnie plus compétitive et sur des destinations lointaines déficitaires, voire abandonnées par Air France. "L'objectif, c'est retrouver une croissance profitable de l'activité long-courrier comprise entre 2 et 3% par an jusqu'en 2020", assure Jean-Marc Janaillac, PDG d'Air France-KLM.

Une nouvelle compagnie avec un nouveau personnel

Voyager loin à prix cassés, c'est dorénavant la promesse d'Air France pour attirer les clients des compagnies à bas coûts. Des passagers pour qui le confort n'est pas la priorité. Air France souhaite affronter des compagnies du Golfe sur leur terrain, c'est-à-dire principalement en Asie. Aujourd'hui, un aller-retour à Bangkok coûte 610 euros avec Air France contre 560 sur la compagnie des Émirats, 480 euros sur Qatar Airways et même 460 euros à bord d'un appareil du sultanat d'Oman. Pour réduire ses coûts, la nouvelle compagnie d'Air France-KLM prévoit d'employer un nouveau personnel avec des rémunérations et un temps de travail moins avantageux. Une option rejetée pour le moment par les syndicats du groupe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.