Cet article date de plus de dix ans.

Air France lance une nouvelle offre pour concurrencer le low-cost

Une soixantaine de vols court et moyen-courriers devraient voir leur prix baisser de 20 euros. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des avions d'Air France à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), le 20 juillet 2011. (MAXPPP)

Air France veut afficher les même prix que ses concurrents low-cost. La compagnie aérienne dévoile aujourd'hui de nouveaux tarifs sur une soixantaine de vols court et moyen-courriers, rapportent notamment La Tribune et Le Parisien (article abonnés) lundi 7 janvier. Ils entreront en vigueur le 6 février, mais les billets sont ouverts à la réservation depuis lundi.

Quels sont les nouveaux tarifs ?

Air France, qui s'est déjà lancée dans le low-cost avec sa filiale Transavia, révise cette fois les tarifs de son offre "Classic" avec cette classe "Eco Mini". En France, un aller simple baissera d'une vingtaine d'euros en moyenne, et sera vendu à partir de 49 euros. Au total, cinquante-huit vols sont concernés par les baisses, au départ de Paris-Orly, Marseille, Nice et Toulouse. Quarante sont vendus à 49 euros. Une dizaine d'autres coûteront 79 euros, par exemple pour se rendre à Marrakech (Maroc) depuis Marseille. "Enfin, trois vols vers Moscou et Tel-Aviv seront proposés à partir de 139 euros", annonce Le Parisien.

Le lancement de ces nouveaux tarifs s'accompagne d'une campagne de publicité dans la presse, comme celle-ci, en page 3 des "Echos".  (CAPTURE FRANCETV INFO)

A quelles conditions ?

En échange de ces tarifs plus économiques, il faudra oublier remboursement et échange de billets. Les voyageurs ne pourront pas cumuler de Miles grâce à ces vols et il leur faudra payer 15 euros supplémentaires pour enregistrer un bagage en soute. Oublié aussi, le choix du siège au moment de la réservation. Le service à bord ne change pas en revanche : journaux, croissants, boissons et bagage à main restent offerts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.