Affaire Crédit lyonnais-Adidas : Bernard Tapie doit rembourser

La cour d'appel de Paris a ordonné à l'homme d'affaires de rembourser 404 millions d'euros, une somme qu'il avait obtenu de l'État en 2008.

FRANCE 2

Entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais, c'est 20 ans de procédures et de bras de fer. Et ce 3 décembre, une condamnation. L'homme d'affaires doit payer immédiatement 404 623 082,54 euros, la somme exacte qu'il avait perçu il y a sept ans lors de l'arbitrage de l'affaire, et qu'il doit désormais rembourser à la banque.

Condamné et mis en examen

La cour d'appel de Paris est claire : Bernard Tapie n'a pas été lésé par le Crédit lyonnais lors de la vente d'Adidas en février 1993. L'ancien ministre a réagi dans la foulée par l'intermédiaire de son avocat : "La décision qui vient d'être rendue est invraisemblable : aussi bien en droit qu'en fait, elle constitue un déni de justice pur et simple". Le condamné n'en a pas fini avec la justice : dans l'enquête sur l'arbitrage qu'il avait obtenu et qui a été annulé, il est mis en examen pour escroquerie en bande organisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernard Tapie au stade Vélodrome de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 29 septembre 2015.
Bernard Tapie au stade Vélodrome de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 29 septembre 2015. (GERARD JULIEN / AFP)