Rénovation énergétique : le gouvernement souhaite faciliter les travaux dans les copropriétés

Publié Mis à jour
Rénovation énergétique : le gouvernement souhaite faciliter les travaux dans les copropriétés
Article rédigé par
J.Benzina, S.Broomberg, E.Meyer, E.Sizarols, J.-L.Boulesteix, D.Aysun - France 2
France Télévisions
Afin de faciliter la rénovation énergétique dans les copropriétés, le gouvernement propose de baisser le nombre de votes nécessaires pour démarrer les travaux à 50 % des propriétaires, contre deux tiers aujourd'hui.

La décision de faire des travaux de rénovation énergétique est souvent coûteuse et pas facile à prendre lorsqu'on habite en copropriété. Christian Vicq, membre d'un conseil syndical de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en sait quelque chose. Depuis longtemps, il défend un projet de rénovation dans la résidence où il est copropriétaire. Le coût estimé des travaux est de 3,2 millions d'euros, répartis entre 89 propriétaires, à condition qu'au moins deux tiers d'entre eux soient d'accord. Rien n'est donc garanti.

Baisser le nombre de votes requis

Même avec les aides de l'État, pour un 50 m², un propriétaire devra payer 27 000 euros de sa poche. Une voisine hésite donc. Pour faciliter les rénovations énergétiques, le gouvernement propose de baisser le nombre de votes nécessaires aux travaux à 50 % des propriétaires. Aujourd'hui, les copropriétés ne représentent que 1 % des dossiers du dispositif MaPrimeRénov'. Elles comptent donc encore aujourd'hui trop de passoires énergétiques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.