Vidéo Crise de l’énergie : Xavier Bertrand veut que le bouclier tarifaire soit étendu à "l’ensemble des entreprises"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Protéger les entreprises, "c'est un combat pour l'emploi", défend Xavier Bertrand qui incite le gouvernement à tirer les leçons de la dépendance énergétique dans laquelle se trouve le pays.

"Ce que je demande, ce que je propose, c’est un bouclier tarifaire énergie pour l’ensemble des entreprises", déclare le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, jeudi 6 octobre sur franceinfo, quelques heures avant la présentation du plan de sobriété énergétique du gouvernement. "Il n’y a pas que les petites entreprises qui sont concernées" par la hausse des prix de l’énergie, fait-il remarquer alors qu'elles sont seules à bénéficier du bouclier tarifaire.

>> Le gouvernement présente son plan de sobriété énergétique. Suivez notre direct.

"Ça va coûter de l’argent mais beaucoup moins d’argent que si les entreprises mettent la clef sous la porte."

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France

à franceinfo

"Pendant la crise Covid, on a aidé toutes les entreprises", rappelle-t-il. Ce qu’il souhaite désormais, "c’est qu’on aide nos entreprises qui sont saines aujourd’hui mais fragilisées par le prix de l’énergie". Pour lui, il s’agit d’"un combat pour l’emploi" car "si des entreprises saines ferment à cause du coût de l’énergie qui explose, on aura du chômage et les gens auront aussi du mal à pouvoir payer leurs factures".  

Xavier Bertrand attend par ailleurs du gouvernement "que nous puissions passer l’hiver sans coupures et sans explosion des prix", et qu’il tire des leçons de la situation actuelle. "On peut faire des efforts à notre niveau" mais "le plus important, c’est de comprendre comment on en est arrivé à cette situation de dépendance" pour faire en sorte "que cela ne se reproduise plus jamais". Il a cité la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), fruit d’un "marchandage scélérat entre les socialistes et les écologistes". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.