Plan de sobriété énergétique : l’incitation "ne fonctionne pas, il faudra des obligations et des contrôles", affirme l’association NégaWatt

Olivier Sidler, porte-parole de NégaWatt explique que la sobriété peut permettre des résultats "impressionnants" et des économies importantes, jusqu'à "1 000 euros par an".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Économies d’énergie : des gestes au quotidien qui peuvent faire la différence (GERARD HOUIN / MAXPPP)

L’incitation, "ça ne fonctionne pas, c'est désolant, mais c'est comme ça, il faudra des obligations et des contrôles", a affirmé jeudi 6 octobre sur franceinfo Olivier Sidler, porte-parole de NégaWatt, spécialiste de l’énergétique du bâtiment, alors que le gouvernement présente ce jeudi la feuille de route du plan sobriété pour espérer passer l’hiver sans coupure d’électricité.

>> DIRECT. Crise énergétique : le gouvernement présente son plan de sobriété, suivez les annonces d'Elisabeth Borne et de ses ministres

Si chaque Français joue le jeu de la sobriété énergétique, "ça peut conduire à des résultats qui sont tout à fait impressionnants. Il faut savoir que pour chaque ménage, l'enjeu actuellement aux prix de l'énergie, c'est une économie de 1 000 euros par an", indique-t-il.

franceinfo : Comment chaque Français peut devenir sobre en matière d’énergie ?

Olivier Sidler : La sobriété, c’est essentiellement éliminer, supprimer des gaspillages ou des usages qui ne sont pas toujours complètement justifiés. Le gisement est considérable. C'est beaucoup plus que 10%. C'est très bien de commencer avec 10%, mais il faudra continuer d’ici 2050. On peut atteindre 30% d'économie par rapport à ce qu'on fait aujourd'hui. Le président a dit la sobriété, c'est l'efficacité. Non ! Ces deux notions sont tout à fait différentes. La sobriété, en principe, c'est essentiellement des modifications de comportements ou de choix. L'efficacité, c'est ce qui va faire intervenir la technologie pour améliorer la situation et faire qu'on ait moins besoin d'énergie pour consommer. Par exemple, isoler un logement, c’est de l'efficacité. Pour chauffer le logement, vous aurez besoin de moins d'énergie.

Baisser son chauffage à 19 degrés, cela changerait beaucoup de choses ?

C’est le plus gros gisement de tout ce qui est proposé. Il est considérable. Quand vous baissez d'un degré en moyenne sur le parc de logements et de bureaux, vous économisez 8% de votre consommation. Deux degrès, c'est environ 16% d'économies. C'est considérable à l'échelle de la France si tout le monde joue la carte de la sobriété et fait ce geste-là aujourd'hui. Les consommations moyennes en France dans les bâtiments, c'est 21 degrés. Et la loi depuis 1979, précise qu'on ne devrait pas dépasser 19 degrés l'hiver.

Faut-il inciter ou obliger les Français à agir ?

On a beaucoup étudié l'incitation au sujet de la rénovation des bâtiments. On voit qu’inciter, même en mettant beaucoup d'argent, ça ne fonctionne pas. C'est désolant, mais c'est comme ça. Je reste convaincu qu'il faudra des obligations et des contrôles pour que les choses se fassent. Je souhaite et je rêve que ça fonctionne et que les gens, par civisme, adhèrent à des dispositions qui sont essentielles et qu'il faut absolument qu'on adopte dans nos vies courantes. Je souhaite que ça se développe de manière spontanée, mais j'ai de gros doutes.

Les économies peuvent être importantes ?

La sobriété, ça consiste à réussir à atteindre les mêmes objectifs en consommant moins d'énergie. C’est essentiellement des réductions de gaspillage, des modifications de choix, de comportements. Pour l'instant, il n'y a pas de dépenses, ça ne coûte rien. On peut faire la même chose avec moins. C’est même impressionnant tout ce que vous pouvez modifier dans votre manière de vivre et de consommer. Et les résultats auxquels vous pouvez arriver, c'est deux tiers de réduction de vos consommations d'électricité. Je peux conseiller à tout un chacun de faire le premier geste, car c'est le premier geste qui nous coûte. Puis ensuite, chacun va rentrer dans un jeu, c’est assez amusant. Je vais recommencer, je vais essayer autre chose et ainsi de suite. Et puis, on rentre dans une espèce de spirale logique qui fonctionne bien et qui peut conduire à des résultats qui sont tout à fait impressionnants. Il faut savoir que pour chaque ménage, l'enjeu actuellement sur les prix de l'énergie, c'est une économie de 1 000 euros par an.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plan de sobriété

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.