Cet article date de plus d'un an.

Électricité : des baisses de consommation d'environ 4 à 14% dans l'ensemble des départements français cet hiver

Selon les données d'Enedis, les appels à la sobriété énergétique ont porté leurs fruits cet hiver. Par rapport aux années précédentes, la consommation a baissé partout en France avec des disparités selon les départements.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Prise électrique. (photo d'illustration) (RICHARD VILLALON / MAXPPP)

Le Lot, les Landes et l'Aude sont les départements où la consommation d'électricité des particuliers a le plus baissé cet hiver par rapport aux années précédentes, avec respectivement -13,9%, -13,6% et -12,8% de baisse de consommation électrique, selon les données d'Enedis dévoilées ce mercredi par France Bleu. Le gestionnaire du réseau électrique a analysé la baisse de consommation des ménages, département par département, sur une période allant du 15 octobre 2022 au 5 février 2023.

À l'inverse, c'est dans le département des Ardennes que la consommation électrique a le moins baissé (-3,7%), suivi de la Moselle (-4,2%), de l'Orne (-4,3%) du Pas-de-Calais (-4,4%) et de la Mayenne (-5%).

Le Sud-Ouest profite de la douceur

Des disparités territoriales qui peuvent s'expliquer par les différences de températures entre le sud et le nord-est de la France. En effet, le Sud-Ouest et le pourtour méditerranéen affichent les baisses les plus importantes. Autre facteur explicatif, selon Enedis, la concentration en chauffages électriques qui est plus importante dans ces régions que dans le nord de la France, où le chauffage au gaz est plus répandu. Quelques départements font office d'exception dans cette division nord/sud, comme le Territoire de Belfort, en Bourgogne-Franche-Comté, marqué par une forte baisse de la consommation électrique (-11,6%).

Cette carte présente l’effort de sobriété par département. Il est calculé en faisant la différence entre la consommation électrique mesurée cet hiver et la consommation électrique des années précédentes, en gommant les écarts de température et périodes de confinement de 2020 notamment. (ENEDIS)

Au-delà de ces particularités locales, Enedis note une baisse de consommation dans tous les départements de près de 4% à 14%. "Les Français ont réagi" aux appels à la sobriété, qu'elle soit choisie ou subie, en raison notamment de la hausse des prix de l'électricité, "les baisses de consommation électrique sont visibles", se félicite le gestionnaire du réseau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.