Cet article date de plus d'un an.

Piscines fermées : la Fédération française de natation demande leur réouverture "immédiate"

La FFN appelle les acteurs à "prendre leurs responsabilités pour assurer la continuité de ce service public".

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Face à la flambée continue des prix de l'énergie, une trentaine de piscines restent fermées.  (HANNES P ALBERT / DPA / AFP)

L'annonce de la fermeture de certaines piscines fait des vagues. La Fédération française de natation (FFN) a demandé, mardi 6 septembre, la "réouverture immédiate" de la trentaine de piscines fermées, gérées par la société Vert Marine, qui assure ne pouvoir assumer la facture énergétique.

"Ces fermetures ont des conséquences directes pour l'ensemble des enfants et adultes qui ne pourront apprendre à nager", explique la FFN dans un communiqué. La Fédération française de natation demande aussi à "tous les acteurs de prendre leurs responsabilités pour assurer la continuité de ce service public".

"Une vision réductrice"

De son côté, le Syndicat national de l'éducation physique (Snep-FSU) dénonce mardi dans un communiqué, que franceinfo a pu consulter, "une vision réductrice qui oublie tous les bénéfices éducatifs, de santé, de loisirs et de sécurité".

"Préserver l'équilibre financier avancé par les sociétés privées qui gèrent certaines piscines ne doit pas passer avant l'intérêt général."

Le syndicat Snep-FSU

dans un communiqué

La société Vert Marine, qui gère 90 piscines et patinoires au total en France, a lancé lundi un appel "aux instances locales et gouvernementales afin de prendre les décisions nécessaires et inédites pour revenir à des coûts supportables de l'énergie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.