Cet article date de plus d'un an.

Le groupe Engie va verser une remise complémentaire, de "100 euros en moyenne", pour ses clients qui bénéficient du chèque énergie

Dans une interview au Parisien, la directrice générale du groupe, Catherine MacGregor, annonce également "un fonds de soutien de 60 millions d’euros à destination des petites et moyennes entreprises".

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les bureaux du groupe Engie à La Défense, près de Paris, le 14 juillet 2022. (MAEVA DESTOMBES / HANS LUCAS / AFP)

Le groupe Engie va verser "un complément" à "tous [ses] clients" bénéficiaires du chèque énergie gouvernemental, "soit 880 000 personnes". "II prendra la forme d’une remise, d’un montant de 100 euros en moyenne par client en novembre", annonce la la directrice générale de l'entreprise, Catherine MacGregor, dans les colonnes du Parisien (article payant), jeudi 28 juillet.

"Nous sommes conscients de la réalité inflationniste et soucieux des difficultés rencontrées par nos clients, que ce soient les ménages ou les industriels", assure Catherine MacGregor, qui précise que cette mesure coûtera "90 millions d'euros" à Engie.

Pas de lien avec le débat sur les profits des grands groupes

Dans cette interview, la directrice générale du groupe français annonce également le déploiement d'un "fonds de soutien de 60 millions d’euros à destination des petites et moyennes entreprises". Il devrait leur permettre "d’avoir accès à des garanties dont elles ont besoin pour acheter de l’énergie", vante la dirigeante.

Ce geste ne répond pas au débat lancé au Parlement en juillet sur la mise en place d'une taxe sur les surprofits réalisés par les grands groupes, affirme la dirigeante.

TotalEnergies avait annoncé par exemple une remise de 20 centimes d'euros par litre de carburant à la pompe entre septembre et novembre dans toutes ses stations-service, puis de 10 centimes par litre sur le reste de l'année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.