Hausse des prix de l'énergie : "On s'attend à des litiges", réagit le Médiateur national de l’énergie

La Première ministre a annoncé notamment que les factures de gaz et d'électricité des Français augmenteront de 15% en 2023. Le bouclier tarifaire sera maintenu, et un chèque énergie exceptionnel sera distribué aux plus modestes.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Illustration facture d'électricité. (RICHARD VILLALON / MAXPPP)

"On s'attend à des litiges parce que les factures augmentent beaucoup, et les consommateurs n'ont souvent pas été correctement informés ou n'ont pas fait attention que les prix avaient augmenté", a réagi jeudi 15 septembre sur franceinfo Frédérique Fériaud, directrice générale des services du Médiateur national de l’énergie. La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé, mercredi, face à la flambée des prix, la prolongation du bouclier tarifaire en 2023 et l'envoi de chèques énergie aux 12 millions de foyers les plus modestes. 

>> Bouclier tarifaire, chèque énergie, aide pour le fioul... Les mesures pour "protéger les Français" précisées par le ministre des Comptes publics

Toutefois, la directrice générale des services du Médiateur national de l’énergie met en garde contre les différences de traitement. Ce bouclier tarifaire "n'est pas appliqué par tous les fournisseurs de la même façon. Il protège si on est au tarif réglementé et si on a une offre avec des prix indexés sur les tarifs règlementés", détaille t-elle. En revanche, "il faut faire attention aux offres dont les prix sont indexés sur les prix du marché, ces offres-là ont des prix qui flambent".

Dans ce cas, Frédérique Fériaud précise qu'il est possible de se rendre sur le site du Médiateur national de l'énergie pour bénéficier du comparateur d'offres qui référence les offres des différents fournisseurs, et ainsi "voir quelle offre est la plus avantageuse". Il est possible de résilier facilement et gratuitement son contrat. "L'activation du nouveau contrat déclenche la résilisation du contrat avec l'ancien fournisseur", conclut-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise énergétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.