Cet article date de plus d'un an.

Fin du bouclier tarifaire pour le gaz : "On a des mesures de continuité, ce n'est pas un couperet", rassure Emmanuelle Wargon

Les prix du gaz sont revenus aux prix de 2021, selon la présidente de la Commission de régulation de l'énergie qui conseille de souscrire à une offre à prix fixe.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l’énergie, ancienne ministre du Logement, sur franceinfo lundi 19 septembre 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La fin du bouclier tarifaire pour le gaz "n'est pas un couperet", assure Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), samedi 22 avril sur franceinfo, alors que le gouvernement français a décidé de prolonger jusqu'à début 2025 le bouclier tarifaire sur l'électricité mise en place en octobre 2021 pour limiter les hausses de factures des ménages. Il était à l'origine seulement prévu jusque fin 2023. "Cela va bien se passer parce qu'on a des mesures de continuité", assure l'ancienne ministre du Logement.

>> Prix de l'énergie : pourquoi le gouvernement va-t-il prolonger le bouclier tarifaire sur l'électricité mais pas sur le gaz ?

"Pour l'électricité, on a encore des prix élevés et on a encore des prévisions de prix élevés pour 2024", a justifié Emmanuelle Wargon. En revanche, le bouclier tarifaire sur le gaz n'est quant à lui pas prolongé. "Le gaz sera bien couvert jusqu'à la fin de l'année, mais simplement ce sera une application théorique parce que les prix ont beaucoup baissé", a indiqué la présidente de la CRE. "On retrouve les prix d'avant la mise en place du bouclier d'avant octobre 2021", a-t-elle précisé.

Les prix du gaz resteront bas l'année prochaine

Depuis les pics de l'année 2022 provoqués par la guerre en Ukraine, "on revient dans des niveaux normaux", a-t-elle estimé. "En ce moment, on n'a même pas besoin du bouclier tarifaire parce que les prix sont bas, Ils sont bas pour la fin de l'année, ils sont bas pour l'année prochaine", affirme-t-elle . Vendredi, le cours de référence du gaz naturel en Europe était de l'ordre de 40 euros le MWh, soit le niveau de l'été 2021, qui était certes déjà environ le double des prix moyens des années précédentes.

Pour les consommateurs, Emmanuelle Wargon conseille de "souscrire une offre à prix fixe". "Maintenant que le gaz est de nouveau à un prix correct, les fournisseurs proposent ou vont proposer des offres à prix fixe", a-t-elle assuré. "Là, vous signez pour un an, deux ans, trois ans, vous n'avez plus de risque puisque vous savez combien vous paierez".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.