Énergie : une grève chez GRDF prive 1 500 personnes de gaz

Publié Mis à jour
Énergie : une grève chez GRDF prive 1 500 personnes de gaz
Article rédigé par
J. Bigard, S. Cardon, A. Tribouart, A. Dupont, C. Jeannin-Naltet, L. Feuillebois - franceinfo
France Télévisions
L’absence de chauffage ou d’eau chaude de certains Français n’est pas due à la sobriété énergétique. Les interventions de maintenance se font au compte-goutte depuis une grève chez GRDF.

Thibaut Sizun devait inaugurer son restaurant il y a près d’un mois, mais a dû se résoudre à reporter son ouverture car il lui manquait un élément primordial : le gaz. Trois semaines d’attente avant qu’un technicien de GRDF ne vienne enfin se présenter. Un retard et des milliers d’euros de perdus qui s’expliquent par une grève chez le distributeur de gaz. "Je comprends qu’on peut faire grève, mais qu’on empêche les gens de travailler, c’est plus difficile", avoue le restaurateur.

De possibles coupures de gaz

1 500 clients sont privés de gaz, de chauffage, d’eau chaude, jeudi 24 novembre, et ce depuis au moins cinq jours dans l’Hexagone. 80 % d’entre eux sont en région parisienne, mais le mouvement s’est étendu à toute la France. Trois des quatre syndicats majoritaires ont signé une augmentation généralisée de plus de 6 %. Pas la CGT, qui rappelle les 5 milliards d’euros de bénéfices de la maison mère : Engie. De son côté, GRDF tente de trouver des solutions pour les ménages les plus exposés. La CGT ne compte pas plier et dit ne pas exclure des coupures de gaz dans les prochaines semaines. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.