Electricité : le gouvernement envisage de redémarrer la centrale à charbon de Saint-Avold pour éviter des pénuries cet hiver

A l'arrêt depuis le 30 mars, la centrale mosellane pourrait bien reprendre du service. Le ministère de la Transition énergétique confirme à franceinfo, dimanche, qu'un décret va être mis en consultation pour "organiser la possibilité d'un fonctionnement l'hiver prochain".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle), le 29 janvier 2015. (THIERRY GRUN / ONLY FRANCE / AFP)

Trois mois après sa fermeture, la centrale de Saint-Avold (Moselle) pourrait finalement repartir au charbon. En raison de la guerre en Ukraine qui menace l'approvisionnement en gaz, "nous nous gardons la possibilité de pouvoir faire fonctionner la centrale de Saint-Avold quelques heures de plus si nous en avons besoin l'hiver prochain", explique à franceinfo le ministère de la Transition énergétique, dimanche 26 juin, confirmant une information de RTL.

Le ministère précise bien qu'il s'agirait d'une reprise d'activité "temporaire""Le président de la République s'est engagé à fermer l'ensemble des centrales à charbon. Cet engagement demeure inchangé. Nous ne sommes pas du tout sur une logique de relance du charbon sous aucune forme, mais sur une fermeture programmée et accompagnée." Et d'ajouter : "Cela s'inscrit dans le plan de fermeture. Ce dispositif tel qu'il avait été annoncé par le précédent gouvernement reste activable. Nous resterions, dans tous les cas, en dessous de 1% d'électricité produite par le charbon. Aucun charbon russe ne serait utilisé."

Concrètement, un décret va être mis en consultation pour "organiser cette possibilité d'un fonctionnement l'hiver prochain". Aussi, "des ajustements législatifs seront proposés dans le projet de loi sur le pouvoir d'achat, dont les mesures vont faire l'objet de concertation la semaine prochaine."

Un Comité social et économique mercredi

De son côté, l'exploitant GazelEnergie a déjà commencé à travailler sur un plan de recrutement des 87 anciens salariés. Selon les informations de franceinfo, une réunion extraordinaire du Comité social et économique doit justement se tenir mercredi 29 juin dans la matinée. L'ordre du jour est clair : "Information et consultation sur le projet de redémarrage temporaire et exceptionnel de CEH6 [l'activité charbon de la centrale de Saint-Avold] pour la période allant du 1er octobre 2022 au 31 mars 2023".

Une note évoque "une nouvelle donne contextuelle sur le secteur d'activité de la production d'énergie en France". Elle est notamment liée, lit-on, aux "difficultés d'approvisionnement au gaz naturel russe à la suite de la guerre
Russie/Ukraine", et à "une forte sensibilité aux conditions climatiques, côté demande en France du fait du chauffage électrique, et côté offre en Europe avec une production accrue de renouvelables".

Selon nos informations, Yannick Mathieu, délégué interministériel à l'accompagnement des territoires en transition énergétique, était d'ailleurs de passage à Saint-Avold mardi 21 juin. C'était "bien sûr" pour évoquer la possible reprise de l'activité, glisse un salarié : "On nous a parlé de très, très fortes probabilités. Certains salariés ont quitté l'entreprise, il faut donc voir qui est mobilisable. Un congé de reclassement était en cours."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Energie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.