EDF réclame 8,34 milliards d'euros à l'Etat pour compenser les mesures sur l'électricité mises en place par le gouvernement

Le groupe a déposé mardi "un recours contentieux auprès du Conseil d'Etat" et une "demande indemnitaire auprès de l'Etat", son principal actionnaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège social d'EDF à Paris, le 14 juillet 2022. (MAEVA DESTOMBES / HANS LUCAS / AFP)

Les relations entre EDF et l'Etat ne sont pas près de se réchauffer. Le groupe a réclamé, mardi 9 août, une indemnité de plus de 8 milliards d'euros auprès de l'Etat. Cette décision fait suite à la décision du gouvernement d'attribuer des volumes d'électricité nucléaire bon marché supplémentaires à ses concurrents. Et ce afin de limiter la hausse des factures. "EDF a déposé ce jour un recours contentieux auprès du Conseil d'Etat, et une demande indemnitaire, pour un montant estimé à date de 8,34 milliards d'euros, auprès de l'Etat", son principal actionnaire, annonce le groupe dans un communiqué.

C'est afin de contenir la hausse des tarifs réglementés de l'électricité à 4% en 2022 que le gouvernement a contraint EDF à augmenter de 20% le quota annuel d'électricité vendu à prix réduit à ses concurrents, à 120 TWh (contre 100 TWh auparavant). 

Cette vente se fait dans le cadre du mécanisme baptisé "Accès régulé à l'électricité nucléaire historique" (Arenh). Mais il est régulièrement dénoncé par EDF, car le groupe est contraint de vendre sa production à prix cassé, au moment où l'électricité atteint des sommets sur les marchés de gros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise énergétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.