Démarchage abusif : "Ne signez jamais en présence d'un démarcheur", alerte le médiateur national de l'énergie

Olivier Challan Belval, le médiateur national de l'énergie, a saisi le procureur de la République pour dénoncer "une pratique frauduleuse et délictueuse" de la part du fournisseur Eni.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de la société pétrolière et gazière italienne Eni à San Donato Milanese, près de Milan (Italie). (MARCO BERTORELLO / AFP)

"Ne signez jamais en présence d'un démarcheur", alerte mercredi 28 avril sur franceinfo Olivier Challan Belval, le médiateur national de l'énergie, après avoir saisi le procureur de la République pour dénoncer "une pratique frauduleuse et délictueuse" de la part du fournisseur Eni.

"Dans cette affaire, et dans d'autres également, le démarcheur a imité la signature de la personne, a donné un faux numéro de téléphone et une fausse adresse mail", précise-t-il. "L'expérience prouve que neuf fois sur dix, le démarcheur ment", prévient Olivier Challan-Belval, qui conseille aux particuliers "d'attendre" avant de changer d'offre et de "vérifier sur le site du médiateur, où il y a un comparateur qui vous permet de vérifier que l'offre qui vous est faite est intéressante."

Eni est "coutumier du fait"

Selon le médiateur national de l'énergie, "Eni est un peu coutumier du fait" puisqu'il avait déjà, "il y a presque un an, appelé l'attention des pouvoirs publics et des fournisseurs sur ces pratiques, où tout un tas de gens finissent par me saisir parce qu'ils découvrent qu'ils ont changé de fournisseur alors qu'ils n'ont rien demandé."

Par ailleurs, le groupe a une défense qu'il juge "hypocrite" puisqu'elle consiste à renvoyer vers le prestataire de service alors que "c'est Eni qui a signé un contrat avec le consommateur". Il se doit donc "de vérifier qu'il y avait bien un consommateur qui avait décidé de changer de fournisseur en face."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.