Cet article date de plus d'un an.

Crise énergétique : l'absence de chauffage dans certaines écoles suscite la colère des parents

Publié Mis à jour
Crise énergétique : l'absence de chauffage dans certaines écoles suscite la colère des parents
Crise énergétique : l'absence de chauffage dans certaines écoles suscite la colère des parents Crise énergétique : l'absence de chauffage dans certaines écoles suscite la colère des parents (France 2)
Article rédigé par France 2 - P.-Y.Salique, A.Chopin S.Giaume, J.Boudier, C.Maillard
France Télévisions
France 2

Des enfants sont contraints de garder leurs pulls pendant la classe. La situation suscite la colère des parents dans deux écoles, en Eure-et-Loir et en Haute-Vienne, vendredi 7 octobre.

Il fait 13°C, dans la matinée du vendredi 7 octobre, dans les rues de Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir). La température est de saison, seulement, il ferait aussi frais dans les classes. "Moi j’ai plutôt froid aux oreilles et au bout du nez", affirme un écolier. En l’absence de chauffage dans les classes, les parents couvrent leurs enfants. "Je leur mets des gros pulls avec un t-shirt dessous, pour pas qu’ils aient froid", confie une maman. L'un de ses enfants est malade depuis une semaine.

"Ils devraient faire quand même un juste-milieu"

"Faire l’école à 13°C (...), ils ne peuvent pas se concentrer", s'agace une femme. Pour le maire de la ville, il fait suffisamment chaud en journée pour économiser un peu sur la facture de chauffage. À Limoges (Haute-Vienne), la question se pose aussi, alors que les classes se trouvent à une température de 15°C. "Ils devraient faire quand même un juste milieu. Peut-être ouvrir certains chauffages dans certaines écoles, et pas forcément dans d’autres", propose Anabel Roy, secrétaire générale de l'Unsa 87. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.