Crise énergétique : ces Français qui renoncent à se chauffer

Publié
Énergie : le chauffage reste à l’arrêt dans certains immeubles
Article rédigé par
D.Sébastien, C.Arnold, B.Parayre, N.Czaplicki - France 2
France Télévisions
Mercredi 23 novembre, certains Français renoncent à allumer le chauffage pour économiser et retardent au maximum la mise en marche des radiateurs. Cette résolution n’est pas facile à tenir alors que la température baisse.

Mercredi 23 novembre, les températures baissent considérablement en France. Pourtant, pour économiser, beaucoup de consommateurs renoncent à allumer le chauffage. Chez certaines personnes, il n’y a quasiment pas d’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur. "Entre 12 et 13 degrés, ça, c’est dans toutes les pièces qui sont au nord", décrit Anne-Marie Comas, propriétaire d’un appartement. 

L’allumage des chauffages retardé 

 Habituellement, la copropriété déclenchait la saison du chauffage au milieu du mois d’octobre. "Ça ne peut plus durer non. Là, c’est trop, c’est trop. Ça fait un mois qu’ils repoussent", déplore Anne Marie-Comas. C’est la forte augmentation des factures de gaz qui a incité la copropriété à repousser l’allumage du chauffage. Pour ne pas avoir froid, les habitants portent des vêtements chauds et des pulls supplémentaires. D’autres font fonctionner des poêles à bois certains moments de la journée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.