Commerce : une boulangerie ferme face à la flambée des prix de l'énergie et des matières premières

Publié Mis à jour
Commerce : une boulangerie ferme face à la flambée du prix de l'énergie et des matières premières
Article rédigé par
M.Vanlaton, F.Bellouti, M.Graff - France 3
France Télévisions

Face à la crise énergétique et à la flambée du coût des matières premières, une boulangerie va fermer à Armentières, dans le Nord. Elle vend ses derniers pains, vendredi 30 septembre.

Placardé sur la vitrine de la boulangerie "Saint-Roch" d'Armentières (Nord), un message sur lequel est inscrit "Avis de décès" laisse peu de doutes. Après 11 années de bons et loyaux services, la boulangerie de quartier de Delphine et Pascal Billaut va définitivement fermer. "On ne va plus trouver de bon pain nulle part", se désole un client. Une décision prise à la fin de l'été. En cause, la flambée des prix des matières premières ces derniers mois, couplée à l'explosion de leur facture d'énergie.

"On ne veut pas impacter les clients"

Pourquoi ne pas augmenter leurs prix pour intégrer ces hausses ? Question d'éthique, répondent les gérants. "On est déjà à 2 euros sur les pains aux céréales. (...) C'est quand même un gros budget, ça va rester des produits de luxe. On ne veut pas impacter les clients", explique Delphine Billaut. Les clients sont compréhensifs, et sont venus en nombre pour témoigner de leur soutien. Les derniers pains sont vendus vendredi 30 septembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.