En 2015, les services aux entreprises et à la personne vont recruter

Aides à domicile, employés de la restauration, ou ingénieurs, voilà les métiers qui vont recruter cette année. C’est ce que montre une étude de Pôle emploi qui prévoit au total 1,73 million d’embauches potentielles.

(Les entreprises recrutent des apprentis de cuisine. Ici, le lycée hôtelier de Strasbourg. © MaxPPP)

Une entreprise sur cinq prévoit d’embaucher cette année, d’après les résultats de l’enquête annuelle sur le besoin en main d’œuvre (BMO) publiée par Pôle emploi ce jeudi. Ce sont les services aux particuliers, comme les aides à domicile, qui recrutent le plus. Au total, Pôle Emploi prévoit 1,73 million d’embauches potentielles. Ce nombre est en hausse de 2,3 % par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, dans un cas sur deux, il s’agirait d’une embauche durable, CDI ou CDD de plus de six mois.

Les services en tête du classement

40 % des recrutements envisagés relèvent des services aux particuliers, comme les aides à domicile, qui caracolent en tête des secteurs qui embauchent. Mais les services aux entreprises, comme les agents d'entretien, ou les secrétaires, ont également des besoins en main d’œuvre. Pour Thomas Cazenave, directeur général adjoint de Pôle emploi, ces résultats traduisent "l’impact du tertiaire dans notre économie. Vous allez retrouver le secteur de la santé, ou le secteur des hôtels, cafés et restaurants, qui sont pourvoyeurs de postes dans l’économie française. "

Thomas Cazenave, directeur général adjoint de Pôle emploi
--'--
--'--

A partir de l’enquête, Pôle emploi a établi le top 10 des métiers qui recrutent.

(capture d'écran du rapport de Pôle emploi)
Si les métiers peu qualifiés occupent une place importante dans le classement, un secteur comme l’informatique recherche des ingénieurs. Dans certaines branches, les recutements sont à la baisse, c'est surtout le cas pour la construction, -16,6 % par rapport à l'année dernière.

La hausse générale des intentions d'embaucher est surtout le fait d'établissements qui veulent recruter une personne, précise le rapport. Il s'agit donc d'entreprises de petites tailles. "Le tissu des PME [Petites et moyennes entreprises] et des TPE [Très petites entreprises] représente le gisement d’emploi le plus important ", analyse Thomas Cazenave.

Autre enseignement de cette étude, les recrutements ne se font pas de façon uniforme sur tout le territoire. La moitié des intentions de recrutement sont concentrées sur cinq régions : Île-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Aquitaine et Pays de la Loire.

Des offres non pourvues

Certains métiers cherchent à recruter, mais leurs offres ont du mal à trouver preneur, notamment dans le secteur des aides à domicile. Ce sont des offres qui restent non pourvues, alors qu'en février, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de nouveau en France. D'après Thomas Cazenave, ce phénomène est dû à "un manque de candidats, l’inadéquation de leurs profils, mais aussi les conditions de travail ".

Cette année, pour la première fois, Pôle Emploi a vérifié son enquête 2014 avec les embauches effectives dans les entreprises. Résultat, les entreprises qui avaient annoncé vouloir embaucher l’ont fait pour 80 % d’entre elles.