Emplois supprimés chez Sanofi : Thierry Bodin regrette "des pertes d’expertise et de savoir-faire"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Sanofi : ITW Thierry Bodin
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Comme cela a été révélé lundi 18 janvier, Sanofi compte supprimer 400 postes de chercheurs au cours des prochaines années. Thierry Bodin, représentant syndical CGT, dénonce une situation "inacceptable".

C’est un coup dur pour les salariés de Sanofi : le laboratoire pharmaceutique français a l’intention de supprimer 400 postes de chercheurs, comme cela a été rapporté lundi 18 janvier. "Les choix qui sont faits relèvent d’une volonté d’augmenter la rentabilité financière", regrette Thierry Bodin, représentant syndical CGT (Confédération générale du travail) chez Sanofi et invité du 23h de franceinfo lundi soir. "Cela engendre des pertes d’expertise et de savoir-faire. Et il n’y a pas eu suffisamment d’embauches pour compenser."

"La population attend des vaccins"

"Ce qu’il se passe est absolument inacceptable, à la fois pour les salariés et pour la population, qui attend des vaccins," poursuit le représentant syndical. Sanofi accuse en effet un retard dans la conception d’un vaccin contre le Covid-19. "N’oublions pas que le laboratoire s’est déjà totalement désengagé de la recherche sur les nouveaux antibiotiques, qui serait peut-être très utile actuellement," souligne également Thierry Bodin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.