L'Angle éco, France 2

VIDEO. "L'Angle éco". Une brève histoire de la mondialisation... et du protectionnisme

A toutes les étapes du développement du commerce mondial, la question de savoir si les frontières doivent être ouvertes ou fermées s'est posée. Libre-échangisme et patriotisme économique se font la guerre depuis bien longtemps… Extrait du magazine "L'Angle éco" du 30 mars.

Faut-il ouvrir les frontières pour conquérir le monde ou les fermer pour se protéger ? Une question bien actuelle qui ne date pas d'hier, car ouvertures et fermetures se succèdent depuis des siècles. En 1492, c'est la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Elle initie la première phase de la mondialisation permettant de constituer des fortunes considérables pour l'époque. En 1524, Luther, le père du protestantisme, formule une première critique des échanges commerciaux qui supposent un contact avec l'étranger non européen…

En 1602, les Hollandais créent la première Compagnie des Indes avec une imposante flotte de navires qui sillonnent les mers. Ces premiers porte-conteneurs de l'Histoire leur permettent de prendre le contrôle du commerce maritime mondial. En réaction soixante-cinq ans plus tard, Colbert, contrôleur général des Finances de Louis XIV, invente en quelque sorte le patriotisme économique en doublant les taxes sur les importations hollandaises et anglaises. C'est le retour du protectionnisme.

Un mouvement continuel de balancier

En 1860, tout va mieux entre les Français et les Anglais. Napoléon III signe le traité Cobden-Chevalier, qui est le premier grand accord de libre-échange. Il ouvre une période de prospérité économique sans équivalent. Au début du XXe siècle, à la Belle Epoque, l'âge d'or de la mondialisation sera mis à bas par la Première Guerre mondiale. Dans les Années folles, l'économie s'ouvre et repart de plus belle, avant que la crise de 1929 à New York déclenche à nouveau le retour des frontières et des hostilités.

En mars 1957, le traité de Rome (vidéo) est signé par les six membres fondateurs de la Communauté économique européenne (CEE). Toutes les frontières tombent, jusqu'à la chute du Mur de Berlin en 1989. Un vent de liberté économique souffle alors sur le continent européen, qui devient le plus grand marché économique mondial : les hommes, les capitaux et les marchandises y circulent sans entraves. Pour toujours ou jusqu'à quand ?

Un extrait de "Faut-il fermer les frontières pour sauver nos emplois ?", un numéro inédit du magazine "L’Angle éco", en partenariat avec RTL et "Le Parisien", diffusé le 30 mars 2017 sur France 2.

L\'ANGLE ECO / FRANCE 2
L'ANGLE ECO / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / L'ANGLE ECO / FRANCE 2)