VIDEO. Pénibilité: casse-tête pour les patrons ?

Les chefs d'entreprises fustigent la mesure du gouvernement visant à instaurer un compte pénibilité pour les emplois difficiles.

France 2

Dans moins d'un mois, une des mesures phares du gouvernement entrera en application. Le compte pénibilité touchera les salariés qui exercent, entre autres, un métier répétitif. Parmi les autres critères, le travail de nuit, les horaires alternés ou le travail en milieu hyperbare. D'autres critères suivront en 2016. Les patrons de PME fustigent déjà la mesure. "Est-ce que tous les jours je vais devoir enregistrer ce que les gens font ?", se questionne Jean-Jacques Finot, un patron de PME.

500 euros par an et par salarié

"Je vais devoir noter, faire des déclarations, mettre des points pour qu'à terme, les gens puissent partir à la retraite plus tôt", lâche le chef d'entreprise. "Il va falloir que j'embauche pour mettre quelqu'un là-dessus pour qu'il me fasse une synthèse. C'est un énorme travail administratif", ajoute-t-il au micro de France 2. Selon la Fédération de la métallurgie, le compte pénibilité coûtera aux entreprises 500 euros par an et par salarié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 14 octobre 2014 à Paris.
Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 14 octobre 2014 à Paris. (ROMUALD MEIGNEUX / SIPA)