Cet article date de plus de six ans.

Vidéo 13h15. Jeunes-Travail : "La France est la Californie de la réussite"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
13h15 le dimanche. Jeunes-Travail : "La France est la Californie de la réussite"
Article rédigé par
France Télévisions

Le chef étoilé Akrame Benallal, 34 ans, ancien apprenti cuisinier, a créé six établissements à Paris en moins de dix ans. Il emploie aujourd'hui une centaine de personnes. La faillite de son premier restaurant a été, selon lui, "un vrai atout" pour sa réussite… Extrait de "13h15 le dimanche" du 27 mars.

Akrame Benallal, 34 ans, est un ancien apprenti cuisinier. Né en France, il a grandi quelques années à Alger et est aujourd'hui devenu chef étoilé. En moins de dix ans, cet entrepreneur a créé six établissements à Paris et emploie une centaine de personnes.

"On fait des essais et parfois cela ne marche pas, mais j'aime ce risque de pouvoir se tromper. On va le travailler et ça va nous emmener sur un chemin que l'on n'aurait jamais imaginé sans être passé par là. Je n'aime pas le mot échec. Je dis toujours que ce sont des leçons de vie", explique le cuisinier, qui a ouvert son premier restaurant à Tours.

"Tout est possible, on peut y arriver"

Après avoir fait faillite à 26 ans, Akrame a redémarré : "Je suis arrivé à Paris il y a sept ans. Je n'avais plus rien. C'était top car j'ai énormément appris au niveau du redressement et des administrateurs judiciaires, qui sont restés des gens très proches", dit-il. La faillite n'a pas été un traumatisme ? "Pas du tout ! Cela a été un vrai atout, car cela m'a permis de donner une vraie vision à chaque entreprise que je crée."

Dans un pays où le taux de chômage des jeunes à 25% est deux fois et demie plus élevé que celui de la population globale, Akrame Benallal n'hésite pas à dire à ses enfants que "tout est possible, qu'on peut y arriver, et que la France est la Californie de la réussite. Il faut juste se donner cette vision, et après, bingo, ça marche !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.