Travail : le compagnonnage contre le chômage

Les intentions d'embauche sont en hausse de 14,8% cette année, soit un potentiel de 2,7 millions d'emplois, principalement dans le bâtiment, l'industrie et les services. Les Compagnons du Devoir sont pour cela un vivier de jeunes recrues formées à l'excellence.

FRANCE 3

Derrière son mètre, Laurine Lesne apprend son métier de charpentier. Des gestes précis, des techniques et des coups d'œil qu'on se transmet de maître en compagnon depuis le Moyen Âge. Laurine a passé six mois avec un autre maître compagnon dans le Vaucluse, et elle restera six mois ici. De quoi terminer cette restauration de château dans le vignoble d'Anjou (Maine-et-Loire).

Payés au smic et logés collectivement

On trouve aujourd'hui des compagnons dans tous les domaines, y compris dans les technologies de pointe. Ce jeune électrotechnicien doit mettre en place des systèmes de commandes pour deux bateaux de la Marine française. Son patron, qui est aussi son maître, lui fait toute confiance. Les apprentis sont payés au smic et logés dans ces maisons de compagnons où ils doivent prendre leur repas ensemble. Une manière de s'ouvrir aux autres et à leurs métiers. Le soir, après 20 heures, ils étudient ensemble pour un projet de fin d'année commun regroupant tous leurs savoir-faire respectifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un mineur délinquant travaille avec un agent technique, le 18 mai 2009, dans la menuiserie du centre éducatif fermé de Mulhouse (Haut-Rhin).
Un mineur délinquant travaille avec un agent technique, le 18 mai 2009, dans la menuiserie du centre éducatif fermé de Mulhouse (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)